L’aménagement numérique (SDAN)

Très Haut Débit

Mise à jour le 1er août 2017

Très Haut Débit : Le Val d’Essonne en tête de ligne !

Retrouvez toutes les avancées de l'Aménagement Numérique en Val d'Essonne dans les journaux Val d'Essonne Infos de janvier 2014, 2015 et 2016, et mai et septembre 2016.

Le déploiement des réseaux à très haut débit (THD) en fibre optique représente un enjeu d’aménagement du territoire très important. Il constitue un levier pour la compétitivité des entreprises et un outil essentiel contribuant au développement de services innovants pour les entreprises, les acteurs publics et l’ensemble des citoyens.

Au niveau national, le Président de la République a fixé un objectif consistant à assurer la couverture en très haut débit de l’ensemble du territoire Français à l’horizon 2025.

Le Conseil départemental, par délibération du 21 juin 2010, a adopté un rapport cadre sur l’état du haut débit en Essonne. A cette occasion, il a été décidé d’établir un Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique de l’Essonne afin de faciliter la réalisation de projets locaux d’équipements numériques conduits par les communes ou les intercommunalités et de favoriser ainsi globalement l’accès en haut débit de notre territoire.

La Communauté de Communes du Val d’Essonne a su saisir cette opportunité immédiatement. Tout comme nos amis de la Communauté de Communes des 2 Vallées, puisque nos deux intercommunalités sont les premières du département à avoir réagi sur ce dossier. Comme quoi, dans nos villages ruraux du Sud Essonne, on est aussi résolument tournés vers l’avenir et l’innovation.
Pour ce qui concerne le Val d’Essonne, c’est lors de sa réunion du 11 décembre 2012 que le Conseil Communautaire a décidé de prendre une nouvelle compétence relative à l’aménagement et au développement du réseau numérique.

Qui dit premiers à délibérer, dit premiers à être subventionnés et à pouvoir mettre en œuvre des travaux... Et en Val d’Essonne, ils ont débuté dès le 1er semestre 2014, en partenariat avec le Conseil départemental.

Le montant des travaux de ce projet communautaire de Montée en Débit est estimé à 1 490 000 € HT, dont 408 860 € maximum à la charge de la CCVE.

Afin de permettre la conduite du projet global d’aménagement numérique pour le déploiement d’un réseau à Très Haut Débit sur son territoire, la CCVE a modifié ses  statuts en décembre 2015 et acté la création d’un syndicat mixte ouvert (Essonne Numérique) comme structure de portage partenariale adaptée à la mise en œuvre du projet départemental d’aménagement numérique.

Au fur et à mesure de son déploiement entre 2017 et 2020, le réseau « THD » répondra aux objectifs suivants :

-    Assurer l’aménagement solidaire et l’attractivité économique de l’ensemble du territoire départemental ;
-    Permettre la multiplicité des offres de services dans des conditions techniques compatibles avec les besoins des différents utilisateurs (particuliers, entreprises, administration) ;
-    Permettre aux différents opérateurs de télécommunication de proposer un service de qualité à un tarif abordable.

Il s’est agit d’une première étape intermédiaire de "Montée En Débit". Elle concerne plus de 4 000 lignes dont plus de la moitié avaient un débit inférieur à 2 mégas.

 

Pour ce faire, des travaux ont été réalisés sur des sous répartiteurs du territoire.

Dans les Val d’Essonne Infos n° 29 de janvier 2014 et n°32 de janvier 2015, nous vous informions des avancées de cette première étape de montée en débit réalisée sur le Val d’Essonne en partenariat avec le Conseil Départemental.

Durant cette étape, destinée à terme à permettre une couverture Très Haut Débit, de nouvelles armoires Point de Raccord Mutualisé (PRM) ont été mises en place pour permettre une meilleure fluidité de navigation sur 215 lignes à Nainville-Les-Roches (novembre 2014) et 224 à Champcueil (décembre 2014), puis 159 lignes à Auvernaux (janvier 2015) et 1846 lignes à Saint-Vrain (février 2015).

L’objectif ne se cantonne pas à remonter le débit des lignes prioritaires au débit actuellement inférieur ou égal à 2 mégas. Il s’agit bien, à terme, de couvrir l’ensemble de la population du Val d’Essonne en Très Haut Débit (fibre optique), en lien avec le Conseil départemental.

734 lignes à Mennecy 

L’armoire de Montée en Débit du sous-répartiteur de Mennecy a été démontée dans le courant de l'été 2015 suite à des mouvements de terrains. La mise en service des lignes, initialement prévue pour novembre 2015, a dû être repoussée. Depuis, une étude de sol a eu lieu en septembre 2015, la réfection de la dalle réalisée du 9 au 13 novembre 2015 et la repose de l’armoire mi-décembre 2015. L'ouverture de la mise en service pour une migration des lignes a eu lieu le 21 mars 2016.

Les étapes à venir : les travaux se poursuivent

976 lignes à Itteville

Le lieu optimal pour l’installation de ce répartiteur s’est trouvé être une parcelle privée. Les procédures éventuelles d'acquisition du terrain auraient fait prendre beaucoup de retard sur le projet. Les services du Département, la commune d’Itteville et la CCVE ont donc convenu de changer de site de montée en débit sur la commune d'Itteville, sur le domaine public. Cela a permis de commencer les travaux pour mettre ces nouvelles lignes en service dès que possible. Les travaux de génie civil et le raccordement électrique ont été achevés fin juin 2016 pour une réception des armoires dès la fin du mois d’août et une mise en service pour la fin de l’année 2016.

Vert-le-Petit

La commune de Vert-le-Petit va également connaître une opération de montée en débit. Le choix final de la localisation du futur sous-répartiteur est actuellement en cours d’étude.

 

Retrouvez toutes les avancées de l'Aménagement Numérique en Val d'Essonne dans les journaux Val d'Essonne Infos de janvier 2014, 2015 et 2016, mai 2016 et septembre 2016.

 

La phase opérationnelle du déploiement du SDAN démarre en Sud Essonne

Le Conseil départemental de l’Essonne et 7 Communautés de Communes (EPCI), dont la Communauté de Communes du Val d’Essonne, se sont regroupés au sein du Syndicat Mixte Ouvert (SMO) Essonne Numérique créé le 11 octobre 2016 afin de gérer le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) et de créer un réseau d’initiative publique en complémentarité du déploiement des opérateurs privés.

Cet investissement financier très important et pérenne va permettre de déployer un réseau fibre optique FTTH (Fiber To The Home) sur 124 communes essonniennes pour un total d’environ 120 000 prises. Ce réseau vise à garantir une véritable politique d’aménagement numérique homogène sur l’ensemble du département. Il devra être terminé pour la fin 2020 et donnera à chaque habitation, entreprise ou site public la possibilité d’accéder à un service très haut débit classique tout en constituant la plateforme des usages du numérique du futur.

La construction du réseau FTTH va être réalisée sous la maîtrise d’ouvrage publique du SMO dans le cadre d’un marché de conception réalisation de 4 ans. Cette solution doit permettre de concevoir le réseau pour les besoins actuels (téléphone, Internet, télévision) et surtout pour les usages de demain.

Le SMO a attribué ce marché de conception réalisation à l’entreprise SOGETREL, mandataire du groupement d’entreprises (SOGRETREL, AXIANS, EHTP). Le choix d’une réalisation de réseau dans le cadre d’une maîtrise d’ouvrage portée par le SMO avec un marché e travaux en conception réalisation va permettre une réalisation du réseau au meilleur coût, un meilleur contrôle et suivi des chantiers, et une couverture complète du territoire concerné.

La signature officielle du contrat avec le groupement a eu lieu le 10 mai 2017.

Pour le déploiement de la fibre optique sur notre territoire, le groupement d’entreprises chargé de la conception du réseau et de son déploiement a réalisé des études préliminaires du parcours de la fibre optique. Ces études préliminaires réalisées en bureau d’étude sont maintenant terminées et le groupement va passer à la 2ème phase de conception, les études terrains.

Le groupement a donc commencé les études de relevés de boîtes aux lettres et d’infrastructures ainsi que les recherches d’emplacements pour les NRO (Nœuds de Raccordements Optique) et les SRO (Sous-Répartiteurs Optiques) dès le 1er août 2017. La durée de cette phase d’études est de 5 mois, jusqu’à fin décembre 2017. Pendant cette période, vous verrez les équipes du groupement intervenir dans les communes pour réaliser ces études terrains qui comprennent :

-    Un relevé terrain des boîtes aux lettres afin de prendre en compte 100% des besoins actuels ;
-    Un relevé terrain des infrastructures souterraines et aériennes existantes pour le passage de la fibre optique ;
-    Une recherche d’emplacement pour les sites techniques du réseau (shelter de 15 m² et armoire de rue).
Elles permettront de confirmer le nombre de prises à raccorder sur le périmètre des communes concernées grâce à un comptage de boîtes aux lettres, à des photos, à des prises d’information auprès des riverains, des syndics et des bailleurs.

Enfin, les équipes du groupement interviendront sur les réseaux souterrains existants pour confirmer leur possible mobilisation en ouvrant les chambres télécoms, en faisant des photos et en aiguillant à l’aide du matériel approprié et en toute sécurité, afin d’occasionner le moins de gêne possible aux habitants. Les équipes relèveront également des informations sur les réseaux aériens existants (Orange, Enedis, etc.), tout en prenant des photos des appuis et des câbles.

Les communes concernées par le jalon 1 sur notre territoire sont dans un premier temps les suivantes :

 

Commune Prises Jalon 1
Cerny 57
fontenay-le-Vicomte 560
Leudeville 62
Mennecy 6760
Ormoy 923

A partir du mois de septembre 2017, d’autres communes de la CCVE entreront dans la phase d’études terrains.

Informations supplémentaires